LA FETE DES PERES

depuis 1952

des comptines
des chansons
l'histoire du rasage
l'histoire de la cravate

Origine de la fête des pères

Dieu créateur a de tout temps été nommé Dieu le Père. Puis Abraham, Père des croyants, du XIXème siècle avant JC, patriarche biblique dans le sens d'ancêtre de plusieurs lignées, car les peuples juifs, arabes et chrétiens revendiquent être de sa descendance. Puis les romains avaient leurs pères, les empereurs nommés Pères de la Patrie, tel Auguste. D'ailleurs Père vient de Pater, tantôt créateur, tantôt emprunt de sentiments paternels à la fois tendres, autoritaires et protecteurs. Et chez les chrétiens, les pères étaient bien sûr les membres du clergé, origine que l'on retrouve dans le pape nommé Saint-Père par les catholiques.

Sans remonter au Pater familias romain, dont le terme usuel aujourd'hui évoque l'autorité plus que la tendresse, ce sont à nouveau les américains, comme pour les mamans, qui ont consacré les premiers un moment aux papas. Car il fallait rendre les deux sexes égaux, mais cette fois à l'envers ! Calvin Coolidge, Président oublié de 1924 à 1929, inaugure son mandat par la création d'un jour spécial dédié aux papas, et Lyndon Johnson, successeur de John F. Kennedy, fixe cette fête au troisième dimanche de juin en 1966.